Les Fords GT 40, Collection d’Yves

 

Je collectionnais les étiquettes suisses depuis fort longtemps mais depuis 1985, date de mon arrivée à Mont-sur-Rolle, j’ai décidé de ne collectionner que celles dont l’appellation est Mont-sur-Rolle. Je suis fier d’en avoir plus de 6’000 ! Lorsque j’ai eu l’occasion, par hasard de tomber sur une étiquette avec une Ford GT 40 je me suis empressé de prendre contact avec le propriétaire du domaine viticole afin d’en savoir plus. J’ai rencontré M. Bercher, du domaine de Germagny, et je lui ai demandé s’il me serait possible d’avoir une étiquette de chaque millésime car j’ai tout de suite eu l’idée de faire quelque chose de spécial. Nous nous sommes rencontrés 2 fois au cours  desquelles M. Bercher m’a parlé de sa passion. Je suis resté bouche bée par ses connaissances en la matière, et les heures ont passé… Les étiquettes qui suivent ont chacune un tout petit texte explicatif. C’est court, très court car il serait possible de faire un livre sur chaque modèle. Je m’en suis tenu au strict minimum.

 

 

La Ford GT 40 est une voiture de sport du constructeur américain Ford qui a été fabriquée de 1964 à 1968. Elle a permis à la firme américaine de remporter, entre autres, les 24 Heures du Mans à quatre reprises successives, de 1966 à 1969.

Au printemps 1963, Ford apprend qu’Enzo Ferrari, qui rencontre des difficultés financières, pourrait être intéressé par la vente de son entreprise. Aux fins d’acquisition, Ford dépense alors plusieurs millions de dollars pour faire un audit comptable et financier de la compagnie italienne. Mais Ferrari se retire au dernier moment des négociations à cause de l’intrusion permanente des avocats et du personnel de Ford. De plus, une clause l’aurait empêché de courir aux 500 miles d’Indianapolis. Vexé, Henry Ford décide alors de créer une voiture pouvant rivaliser avec la firme au cheval cabré. Ne possédant pas le savoir-faire pour fabriquer une telle voiture, Ford recherche un partenaire parmi les constructeurs anglais alors à la pointe de la course automobile moderne.  Il en contacte 3 : Lotus, Lola et Cooper. C’est finalement le désigner anglais Eric Broadley, propriétaire de Lola Cars, qui sera retenu pour concevoir la GT 40. L’entité Ford Advanced vehicule fut d’abord installée chez Lola dans le Kent avant de déménager dans une nouvelle usine à Slough, près de Londres.

La première GT 40 (numéro GT 101) est terminée le 1er avril 1964 et 2 exemplaires sont prêts à temps pour les essais préliminaires du Mans des 16 et 17 avril 1964. Une voiture est détruite et l’autre endommagée pendant ces premiers essais en condition de course. En cause, des défauts de conception aérodynamiques importants. L’avant a souvent tendance à se soulever à grande vitesse ce qui fait que l’arrière n’a plus d’adhérence. C’est grâce à de nombreuses modifications que l’écurie réussira enfin le défit de battre Ferrari au circuit du Mans quelques années plus tard.

L’appellation GT 40 vient des initiales « GT » de la catégorie « Grand Touring » (Grand Tourisme), complétées par le nombre « 40 » pour sa hauteur de 40 pouces, soit 1,029 mètre.

Au final, la production totale des Ford GT40 et dérivées s’établit à 133 voitures.

La 1ère course de la GT 40 a lieu aux 1’000 km du Nürburgring, en 1964. Trois semaines plus tard trois GT 40 sont engagées au Mans pour le 1er duel Ford – Ferrari. L’une d’elles reste longtemps en tête mais finalement les 3 voitures se retirent à cause de problèmes techniques, laissant la victoire aux Ferrari. En 1965 six GT 40 sont engagées au Mans. Malheureusement toutes abandonnent dès la 7ème heure suite à des ennuis mécaniques, laissant à nouveau la victoire aux Ferrari.

La 1ère victoire de la GT 40 arrive en janvier 1965 aux 2’000 km de Daytona. Il s’agit d’un modèle préparé par Carroll Shelby. Par la suite, après de nombreuses modifications, la Ford GT 40 s’illustrera sur de nombreux circuits, dont 4 victoires aux 24 Heures du Mans :

 

Année Type Pilotes Distance
(km)
Moyenne
(km/h)
1966 Mk II   no 1046 Chris AmonBruce McLaren 4 843,09 210,80
1967 Mk IV  no J5 Dan GurneyA. J. Foyt 5 232,90 218,03
1968 Mk I    no 1075 Pedro RodríguezLucien Bianchi 4 452,88 185,54
1969 Mk I    no 1075 Jacky IckxJackie Oliver 4 997,88 208,25

Quand Ford décide de cesser la production, plusieurs sociétés sont intéressées pour la reprendre ou construire des répliques de la GT40. L’une d’entre elles, l’entreprise anglaise Safir Engineering, rachète la marque « GT40 » et le droit de produire la voiture. La Ford GT40 Mk V est lancée en 1985 et est produite jusqu’en 1999. Les châssis sont numérotés en continuation de la séquence originale de Ford et la voiture est motorisée par un V8 de 4,7 L Ford développant un peu plus de 300 ch. Pratiquement identique à l’originale, la voiture atteint une vitesse maximum de 260 km/h et réalise le 0-100 km/h en 5,3 s.

Monsieur Henry Bercher, propriétaire du Domaine viticole du « Clos de Germagny » à Mont-sur-Rolle est passionné par les Ford GT 40. Il est lui-même propriétaire depuis 1980 de la Ford GT 40 de 1969, no de châssis P/1081. Cette voiture a participé à quelques courses en 1969 pour son propriétaire, Hans Gunther Lehmann et son journal Deutsche Auto Zeitung, avec les pilotes Reinhold Jost/D et Helmut Kelleners/D

Les 6 heures de Brands Hatch où elle a terminé 14ème, les 1’000 kilomètres de Spa, 5ème, les 24 Heures du Mans, 6ème, les 1000 kilomètres du Nürburgring, 6ème, Monza, 4ème, les Six Hours and Can-Am, 5ème. C’est la première et la seule Ford GT 40 privée à voir l’arrivée aux 24 Heures du Mans.

Depuis 1970 elle a changé plusieurs fois de propriétaire avant de continuer sa « carrière » à Mont-sur -Rolle

Ce véhicule est en état de marche mais nécessite de régulières réparations, faites par le propriétaire lui-même, ce qui ne va pas sans prendre beaucoup de temps étant donné qu’il ne lui est pas facile de concilier travail professionnel et hobby.

La collection d’étiquettes est la continuité de sa passion pour cette marque. La série commence par sa voiture pour la récolte 2006 et les modèles suivants sont choisis de façon aléatoire.

 

La Ford GT40 P/1081 est un modèle 69 qui a appartenu à Hans Lehmann, propriétaire du groupe de presse « Deutsche Auto Zeitung », dont elle a porté les couleurs et qui est l’un des tous premiers sponsor extra-sportif vu au Mans. Au début elle ne figurait pas sur les listes des invités, ni même des suppléants mais elle fut repêchée en raison de nombreux forfaits et grâce à ses excellents résultats en championnat mondial (4ème à Monza, 6ème au Nürbürgring). Aux 24 Heures du Mans 1969 ses pilotes sont Kelleners et Jost. Qualifiée en 22ème position la no 68 s’arrête plusieurs fois au stand à cause de vibrations dans les roues avant. Plus tard ce sont les freins qui causent quelques soucis ce qui ne l’empêche pas, à mi-course, d’entrer dans le top 10. Plus tard Jost s’arrête pour un réglage mais les mécaniciens découvrent une fuite d’huile au moteur ce qui va obliger les pilotes à baisser le rythme. Ils gardent tout de même la 8ème place puis la 6ème suite à  l’abandon de 2 Porsche de tête.

Ce fut la 1ère et la seule Ford GT 40 privée à voir l’arrivée aux 24 Heures du Mans.

En 1970 elle a été achetée par un ingénieur allemand, Siegfried Schneider et depuis 1980 elle est propriété de Monsieur Henry Bercher de Mont-sur-Rolle.

La Ford GT40 P/1082 a fait en 1969 de nombreuses courses pour l’écurie Ford France avec les pilotes suivants : Martin, Piot, Samon et Bayard : 1’000 km de Monza – Dijon (SRP) – 1’000 km de Spa – Coupes de l’ACIF (1ère place)– a participé en 1967 à 2 courses avec les pilotes Martin et Garant : Trophée d’Auvergne et 24 Heures de Spa, GP de Paris( 2ème place) – 24 heures du Mans – Magny-Cours – Tour de France – Coupes du salon (1ère place)– 1’000 km de Paris GP de la Corniche (1ère place) et Monthléry AGACI 300.

En 1970 Martin, Baker, Green et Baker ont participé à diverses courses : 1’000 km de Monza, Magny-Cours (2ème place), 1’000 km de Spa, GP de Paris et aux 24 Heures du Mans.

Elle a aussi participé au Tour de France pour l’écurie Ford France et à plusieurs courses historiques toujours avec les mêmes couleurs. A été la propriété du collectionneur français Serge Pozzoli puis a passé en mains de différents collectionneurs avant de venir en Suisse.

La Ford GT40 P/1080 propriété du pilote Emilio Marta elle a été envoyée en Angola où elle participa au championnat de ce pays quatre années de suite, terminant 3ème en 71, 2ème en 72 puis 1ère en 73. Elle est le seul bien que son propriétaire, Emilio Marta, a pu rapporter au Portugal lors de la guerre civile en Angola. Sa vente lui a permis d’acheter quelques voitures pour monter une entreprise de taxis. L’auto semble avoir changé régulièrement de sponsor, courant sous des couleurs diverses arborant même des appendice aérodynamiques pour le moins farfelus. P/1080 a longtemps résidé à Nyon, en pièces détachées.

En 2004 elle fit l’objet d’une restauration complète et présente l’intérêt de toujours posséder son moteur et sa boîte à vitesses d’origine.

En 2005 l’Australien Gary Fitzgerald acquiert P/1080 de Maxted-Page Limited / GB, l’a repeinte aux couleurs d’origine et l’a préparée pour participer à des courses historiques. En 2007 elle a fait ses débuts dans des courses de soutien historiques « 24 Heures du Mans Légende » et en 2008 a couru pour « Le Mans Classique ».

La Ford GT40 P/1079 a été engagée par Claude Dubois aux 24 Heures du Mans 1968. elle a été confiée aux pilotes Jean Blaton et à son compatriote le fougueux Willy Mairesse. Les essais commencent très mal car le véhicule perdait de l’huile causant de gros dégâts au moteur (le bouchon de vidange était mal serré!). Grâce à John Wyer un nouveau moteur a été monté et la voiture a couru et s’est qualifiée brillamment en 10ème position en 3’39’8. Dès le baissé de drapeau quelques pilotes, dont Mairesse, ont piqué un sprint effréné pour bien se placer. Après quelques tours la Ford jaune s’est trouvée en 4ème position derrière 3 Porsche. Mais Mairesse a commis une erreur dans une courbe et mord le bas-côté. Le véhicule, déséquilibré a percuté le talus, a été projetée en l’air et s’est écrasée complètement disloqué.

Trop pressé au départ, Mairesse ne s’était pas attaché et sa portière, mal fermée, sera certainement la cause du crash. Ejecté, il sera sérieusement blessé à la tête et aux bras et restera 2 semaines dans le coma. Déjà blessé à plusieurs reprises sa santé est devenue fragile et ayant conscience qu’il ne pourra plus jamais piloter il mettra fin à ses jours le 02.09.1969, à l’âge de 40 ans.  L’épave a été rachetée par le Suisse Franco Sbarro qui récupérera la mécanique et revendra le châssis qui fut reconstruit une 1ère fois à la Vallée de Joux par Yvan Caillet, puis une seconde fois dans le sud de la France puis une 3ème fois près de Bordeaux. P/1079 est actuellement en Allemagne et quelques petits travaux sont encore nécessaires.

La Ford GT 40 P/1083 a été la dernière GT 40 originale a être construite et vendue comme une voiture de course terminée avec des spécifications identiques à la voiture gagnante des 24 Heures du Mans 1968 et 1969.

Elle a été vendue en 1969 au « Team Colegio Arte » à Rio de Janeiro. En 1971 Emerson Fittipaldi Racing l’a achetée pour faire des courses, toutes terminées sur le podium, puis comme voiture de route. Dès 1982 elle a changé plusieurs fois de propriétaires mais depuis 2002 elle est propriété d ‘Archie Urcioli domicilié en Floride. Il l’a faite restaurer dans sa configuration originale de 1969 par Bob Ash & Co et Jeff Sime et peinte couleur rouge cardinal. La voiture a été régulièrement présentée par Urciuoli lors de divers événements historiques, dont Monterey Historics, Lime Rock, Watkins Glen et Le Mans Classic.

La Ford GT40 P/1078  a pris la direction de Jersey pour courir sous la bannière de Strathaven Ltd, sans grand succès. En 1969 elle fut vendue à Alain de Cadenet en copropriété avec David Weir. Fin 1970, ce dernier fut victime d’un très gros crash, laissant le châssis à l’état d’épave. Seuls le moteur, la boîte de vitesses et la suspension furent récupérés puis installés sur le châssis de la P/1111.

En 1982, elle fut vendue à Phil Rudd, le batteur d’AC/DC, qui finit par l’emmener en Australie. De retour en Europe la P/1078 a été ensuite offerte au musée automobile Harrah, de Reno/USA, où elle est restée de longues années, mais sous le no de châssis 1015 car, dans la lettre adressée au musée, les gens de Ford se sont trompés de numéro !  De sorte que lorsqu’elle a été cédée à un collectionneur américain à la fin des années 1980 ce dernier, croyant lui redonner sa livrée d’origine, la repeinte en bleu ! Elle a participé à des courses locales avant d’être rachetée par Peter Livanos, puis Ken Quintenz qui lui  restitué sa couleur « gold » d’origine des 24 Heures du Mans. A son volant il a pris part à des courses historique, notamment à Watkins Glen où il a gagné.

Après cette course elle a été achetée par Claude Nahum au début 2004. Elle a rejoint sa collection privée qu’il a constituée en Suisse où elle est avec 2 autres Ford GT 40, entre autres.

La Ford GT40 P/1012 a été livrée à Shelby American Inc. en 1965 pour devenir une 7 litres. Comme toute les MKII il s’agit d’une voiture d’usine engagée dans le championnat du monde des constructeurs par Ford. Elle se classa, en 1966, 2ème des 24 heures de Daytona, 2ème des 1000 km de SPA, réalisa aux essais préliminaires du Mans la meilleure performance des voitures engagée puis fut utilisée comme voiture de réserve pour le Mans. En 1967 elle termina 7ème des 24 heures de Daytona. Toujours en 1967 elle subit un terrible accident avec Peter Revson au volant. L’arceau de sécurité récemment installé sauva la vie du pilote. Cet accident marqua la fin de la carrière sportive de cette voiture. Durant ces deux saisons elle fut pilotée par Bianchi, Gardner, Grant, Gurney, Hill, MacLaren, Miles, Payne, Stewart, Revson et Whitmore.

La 1012 était à l’abandon chez Holman & Moody lorsqu’en 1970 un jeune californien, Don Davis, s’en porta acquéreur et termina de la restaurer en 1973 sur la base d’un châssis de réserve. Dès  1974 il court en courses historiques et offre à son ami Bob Bondurant de partager le volant pour sa première sortie. De 1974 à 1989 Don Davis participe sans discontinuer aux « Monterey Historique Races ». Après l’avoir possédée 19 ans, il la vend à Stanley Ross qui roulera peu avec. En 2003 Yves Saguato (pilote français établi à Monaco) en devient le propriétaire.

Il faut préciser qu’à la fin des années 70, le châssis original fut envoyé en Angleterre après avoir passé aux mains de plusieurs propriétaires. Il fut finalement reconstruit, mais seul le 1/3 du châssis a pu être récupéré. La voiture a été ré assemblée par un spécialiste des GT 40, Brian Wingfield. Depuis, il existe 2 P/1012. La 1012/66 (celle de l’étiquette) et la 1012/71.

La Ford GT40 P/1013 fut utilisée comme prototype pour les GT40 routières avant de devenir une voiture presse, occupant une place prépondérante dans de nombreux magazines. En 1969, elle fut victime d’un incendie assez important mais elle a été reconstruite dès l’année suivante.

Depuis 1990 et après restauration par Brian Wingfield, elle est propriété d’un collectionneur belge qui  l’a repeinte aux couleurs d’origine.

La Ford GT40 P/1074 est un des 1er véhicules à avoir été équipé d’une structure de toit allégée, de disques de freins ventilés, de culasses en aluminium et d’une carrosserie  renforcée de fibres de carbone. Elle a gagné sa 1ère course à Spa en 1967 avec Jacky Ickx et Dick Thompson. Elle a aussi couru sur plusieurs circuits avec David Hobbs et Paul Hawkins. Aux essais du Mans en 1968 avec Jacky Ixks comme pilote elle a battu le record du tour en 3 min 35. La même année elle a gagné les 1’000 km de Monza (Hobbs/Hawkins), a terminé 6ème au Nürburgring et 2ème à Watkins Glen, toujours avec les mêmes pilotes. En 1969 elle a participé à une seule course : Brands Hatch où elle a terminé 5ème, avec David Hobbs et Mike Hailwood.

En 1970 elle a été louée à Steve Mc Queen pour le tournage de son film « Le Mans ». Il avait insisté pour que les voitures soient filmées à la vitesse réelle, ce qui nécessitait que le véhicule équipé de la caméra soit capable de suivre les autres voitures et que le matériel de prise de vues supporte une grande vitesse. Pour le tournage toute la section du toit a été enlevée ce qui a laissé P/1074 avec un pare-brise de quelques cm de hauteur. Après avoir été minutieusement restaurée elle a été vendue 11 millions de Dollars ce qui en fait, à ce jour, la voiture américaine la plus chère jamais vendue. «C’est l’effet Mc Queen ! »

La Ford GT40 P/1075 est un modèle « mirage » qui est en fait une GT 40 améliorée. Elle a 6 victoires à son actif mais elle est surtout connue pour avoir gagné 2 fois les 24 Heures du Mans. Les amateurs de courses savent que le Mans n’est pas seulement l’événement le plus prestigieux du sport automobile mais aussi parmi les plus étonnants. Les  voitures et les conducteurs sont poussées dans leurs limites. Terminer la course est une réussite majeure. Gagner est la pierre angulaire de la carrière d’une voiture. La gagner 2 fois de suite est absolument extraordinaire. Le mexicain Pedro Rodriguez et le belge Lucien Bianchi ont gagné les 24 Heures du Mans en 1968. En 1969 ce sont le belge Jackie Ickx  et l’anglais Jackie Oliver qui l’ont remporté. Ils ont franchi la ligne d’arrivée avec une avance de…..100 mètres sur une Porsche, pour une course de près de 5’000 km !

Avec cette victoire, la 1075 a gagné sa place dans l’Histoire et a cimenté la réputation de la GT 40 comme l’une des voitures les plus plus réussies dans l’histoire automobile.

La voiture est maintenant exposée au musée Henry Ford.

La Ford GT40 P/1076  en 1968 elle a immédiatement pris sa place comme l’une des GT 40 favorites. Les espoirs de titre ont été interrompus lorsqu’elle a glissé dans un virage et a terminé dans le banc de sable où elle restée plusieurs heures. A Daytona en 1969 elle était pilotée avec maestro par Jacky Ickx jusqu’à ce accident ne survienne. Aux 24 Heures du Mans en 1969 les Ford semblaient devoir être surclassées par le formidable effort de l’usine Porsche. A la surprise générale, aux cours d’une course les plus excitantes de tous les temps, Hobbs et Hailwood semblaient pouvoir gagner la course. Malheureusement un ennui technique les en avait privés, laissant la victoire à la P / 1075. Il terminèrent 3ème derrière une Porsche.

La suprématie des Ford GT 40 s’est terminée en 1969 après 4 ans de domination. Les voitures d’usine furent dispersées dans les musées et chez des collectionneurs. La P / 1076 a connu plusieurs propriétaires.

A la fin des années 1990 elle a été achetée par un collectionneur qui a décidé que le temps était venu pour que la P / 1076 redevienne comme elle avait été avant. Ce qui fut fait après d’âpres discussions et une restauration à la pointe de la technologie.

Tous les textes sont de Yves